Mots-clefs

, , ,

Chapitre parallèle au livre

Danser avec le chaos

-Dieu ne joue pas aux dés !
-Le diable oui.
(Réplique du Trickster de Jean-François dans la pièce Cartes,
mise en scène par Robert Lepage)
 
 
J’ai beaucoup de respect pour le passé parce qu’un jour il fut l’avenir…
Louis Bournival
 
 
 

Jaipur, Inde. Cette ville a été mise sur ma route par mon guide suite à ma demande de visiter le fameux Taj Mahal à Agra.  Je n’avais donc aucune attente mais fut agréablement surpris par cette région superbe du Rajhastan. À mon arrivé dans la ville, il y avait des cerfs-volants partout accrochés sur les toits et aux mains des enfants.  Cet événement inattendu offrait un spectacle unique et particulièrement génial au sens premier du terme, soit une confluence de courants et d’événements. Je fus particulièrement touché de voir toutes ces couleurs et ces ficelles danser entre les maisons et remplir complètement le ciel.Ma découverte la plus captivante fut avec celle du Jantar Mandir.  Il s’agit d’un immense parc d’instruments astronomiques conçus au 18ième siècle. Le nom du site provient de yantra, « instrument », et mandir, « temple », soit le « temple des instruments. En découvrant les multiples instruments disposés à ciel ouvert et entourés par les cerfs-volants, je songeais à la première lunette de Galilée qui révolutionna complètement notre rapport au monde. Je me disais que les scientifiques ont parfois ce rôle du Trickster ou de Hermès. Tout comme je le mentionnais dans le chapitre sur les Tricksters culturels, notre société rencontre ainsi de temps à autre des scientifiques qui bouleversent complètement notre monde.

Les trois grands chocs narcissiques de l’homme

Tout comme Hermès nous fait passer d’un monde à un autre, il y a des scientifiques qui nous font entrer dans un monde plus vaste et étendent aussi notre langage. Ils ont parfois cette image du savant fou avec leurs cheveux tout ébouriffés et leur rire démoniaque. Un scientifique qui aurait la fonction de Trickster est essentiellement celui qui ouvrira des horizons nouveaux, qui élargira notre perception du réel en la bouleversant totalement. Nous avons connu notamment trois grands bouleversements dans notre représentation du monde et une autre semble se préparer prochainement.En montrant que la terre n’était pas au centre de l’univers, Galilée, en suivant les idées de Copernic, nous a déplacé les frontières du monde connu.  Mais tout comme Sabina Spieilrein mentionné précédemment, c’est une femme ignorée de la science et de la philosophie, la grande Hypathie, qui vécue à Alexandrie autour de 400 ans après Jésus Christ, qui aurait eu d’abord cette idée et aurait pu la prouver.Il s’agit du premier grand choc narcissique de l’homme qui a profondément déstabilisé l’Église alors que ces découvertes provoquèrent l’ordre établi. Heureusement, L’Église s’est rétractée après plusieurs centaines d’années. Le premier choc narcissique est donc la découverte que la terre n’était pas le centre du monde.

Darwin, en prouvant que l’homme n’était lui non plus au centre de la création, mais issue d’une longue évolution animale, a provoqué le second grand choc narcissique de l’homme et de sa place dans le monde. Ceci lui a valu, et malheureusement encore aujourd’hui, des projections virulentes. Alors qu’il le fut pour l’Église dans le passé, il est aujourd’hui le Trickster par excellence des Créationnistes.

Mais il y a eu aussi Freud qui a provoqué notre conception de l’homme en induisant notamment la dimension sexuelle de l’enfant dans une Vienne des plus puritaines à l’époque. Le troisième grand choc narcissique qu’il a provoqué chez l’homme est à l’effet que le conscient n’était pas au centre de l’homme lui- même, mais plutôt l’inconscient qui dominait sa vie.

Mais après la terre, l’homme et sa conscience, il se pointerait à l’horizon avec la théorie des super cordes, une révolution qui risque aussi de bouleverser complètement notre place dans le monde. Ils proposent que notre univers ne seraient pas le seul univers, mais faisant parti d’un vaste multivers. Mais avant d’explorer cette idée, revenons aux parallèles que la synchronicité entretient avec la science.

(Pour continuer la lecture du chapitre, veuillez cliquer ici et entrer comme mot de passe le dernier mot que vous allez trouver à la page 154 du livre Danser Avec le Chaos)