There is no Why… » A man on a Wire, un parfait exemple de Trickster…